Droits TV de la Ligue 1 : le “Netflix du sport” rêve de rafler la mise

, Droits TV de la Ligue 1 : le “Netflix du sport” rêve de rafler la mise

Un nouvel acteur, encore méconnu du grand public en France, veut diffuser la Ligue 1 en France. Son nom ? DAZN.

Qui va diffuser la Ligue 1 la saison prochaine ? Personne ne peut, à l’heure actuelle, répondre à cette question. Le flou autour des droits de diffusion TV de la Ligue 1 pour la période 2024-2029 s’est un peu dissipé hier suite à la rencontre entre les diffuseurs et la Ligue de football professionnel (LFP). L’appel d’offres n’a, sans grande surprise, pas abouti, mais il permet d’en savoir plus sur les différents protagonistes de dossier. Parmi eux, le surprenant DAZN.

Qui est DAZN ?

À moins de suivre assidûment l’actualité du monde du sport, le nom de DAZN ne vous dit probablement pas grand-chose. Né en 2015, ce service de streaming anglais est méconnu du grand public en France et la situation pourrait bientôt changer.

Celui qu’il faut prononcer « da zone » affiche de grandes ambitions depuis sa naissance du côté de Londres. Son projet est de devenir un véritable « Netflix du sport » et le groupe s’en donne les moyens, notamment en Europe. DAZN a d’abord opté pour des sports moins populaires ou des ligues moins en vue, afin de se faire un nom. Loin de s’arrêter en si bon chemin, le service a commencé à s’étendre aux grands coins du monde comme au Canada et aux États-Unis ou chez nos voisins européens (Italie, Espagne, Allemagne, Suisse…).

Il a aussi gagné en notoriété, misant sur des sports populaires aux États-Unis comme le football américain (NFL), le basket-ball (NBA) ou le baseball (MLB), mais pas seulement. Depuis ses débuts, DAZN est aussi connu pour être un diffuseur de rencontres de boxe. Il s’intéresse aussi aux Tour de France (cyclisme), aux tournois du Grand chelem de tennis, aux Jeux olympiques et au football. Le ballon rond occupe une place de choix dans les filiales européennes de DAZN, mais pas encore en France.

DAZN, le « petit » nouveau ambitieux pour la Ligue 1

Depuis quelques mois, le « Netflix du sport » revient avec insistance lorsqu’il s’agit d’évoquer les droits télévisés de la Ligue 1 pour la période 2024-2029. Il fait partie des huit candidats à l’appel d’offres, et DAZN n’est pas venu pour faire de la figuration.

Selon nos confrères de RMC Sport, le service s’est positionné les lots 1 et 2. Le premier fait référence aux trois meilleures affiches et le second aux six autres matchs de chaque week-end, soit l’ensemble des matchs en direct. Même si les enchères organisées par la LFP n’ont pas trouvé preneur, DAZN a pu déposer un « dossier qualitatif » et exposé son projet éditorial pour la première fois aux dirigeants du foot français. Une prise de contact qui vise à rassurer sur la solidité de la structure et présenter des garanties financières, surtout après le fiasco Mediapro.

La plateforme a déjà fait ses preuves en Europe

DAZN peut d’ailleurs se targuer d’une certaine expérience en matière de football. La marque est le principal diffuseur en Italie depuis 2021, avec une formule plutôt onéreuse. Nos confrères de La Dépêche évoquent une formule à 55,99 euros par mois, ce qui représente une augmentation de 86 % sur deux ans. Le service justifie cette hausse par une accessibilité via sept supports, contre un seul initialement. À l’instar de Prime Video en France, il existe la possibilité de payer un abonnement annuel à 449 euros, soit 44,90 euros par mois.

Autour des terrains, DAZN dispose d’une équipe de consultants composés d’anciens grands joueurs italiens. Elle mise aussi sur des concepts originaux, dont une émission qui détaille les décisions prises par la VAR.

En Allemagne, on constate une progression avec la diffusion de toujours plus de matchs de Bundesliga, mais aussi de Ligue de champions et de championnats étrangers. DDAZN se positionne également en Espagne avec la diffusion de quelques matchs de la Liga et de nombreux autres sports.

DAZN peut-il rafler la Ligue 1 ?

Au vu de l’appétit du « Netflix du sport » en Europe, on est tenté de penser que DAZN est un nouvel acteur à prendre au sérieux. Il n’est toutefois pas le seul autour de la table et beIN Sports s’est aussi distingué avec son offre. Cela n’a pas répondu aux attentes de la LFP lors d’un échange auquel Canal+ n’a pas participé. Diffuseur historique du Championnat de France de football, la chaîne cryptée avait confirmé dès la fin du mois de septembre qu’elle ne participerait pas à l’appel d’offres. Dans les faits, il serait prématuré d’éliminer Canal+ du débat puisque le groupe peut maintenant négocier avec la Ligue, même si elle n’a pas déposé de dossier qualitatif.

De son côté, DAZN monte en puissance dans l’Hexagone et place ses pions. La plateforme bénéficie déjà d’un partenariat avec Canal+ pour la diffusion et discute avec les différents opérateurs français. DAZN a déjà passé un accord avec Bouygues Telecom, de quoi rendre l’opération séduction encore plus crédible.

DAZN existe déjà en France

En attendant de savoir si DAZN diffusera la Ligue 1 l’an prochain, il est déjà possible de découvrir le service. À l’image de Primve Video, DAZN est un service accessible via un site web ou une application disponible sur de nombreux appareils (iOS, Android, consoles de jeu, TV connectés…).

DAZN France
© DAZN

Le service propose une période d’essai gratuite et coûte 14,99 euros par mois, sans engagement. De nombreux sports sont déjà couverts (football américain, basket, sports mécaniques, lutte, triathlon, boxe, arts martiaux mixtes et sports extrêmes), dont des matchs de Ligue 1. En effet, l’accord avec Canal+ permet à DAZN de diffuser deux matchs de Ligue 1 en plus de la Jupiler Pro League et du football féminin.

À noter que DAZN est disponible sans frais supplémentaires pour les abonnés Canal+. Enfin, la plateforme permet de souscrire à des offres comme le NFL Game Pass.

S’abonner à Canal+ Sport et accéder à Dazn

Beaucoup de réponses sont apportées par ce texte identifié par t2jv.fr qui traite du sujet « Web TV « . Le site t2jv.fr est fait pour créer diverses publications sur le thème Web TV développées sur le web. Cette chronique a été produite du mieux possible. Dans le cas où vous désirez mettre à disposition des renseignements supplémentaires à cet article sur le sujet « Web TV  » vous pouvez adresser un email aux coordonnées fournies sur ce site web. Restez connecté sur notre site internet t2jv.fr et nos réseaux sociaux dans l’optique d’être au courant des futures parutions.